Les actualités, astuces, blagues…de Quesako.

Une orchidée fascinante qui a une étrange ressemblance avec un canard volant



Sam,

L’orchidée canard volant, l’une des plus grandes impressionnistes de la nature, est une plante d’une beauté étonnante avec une fleur impressionnante, ressemblant à un canard en vol.

Originaires des régions sauvages australiennes, ces fleurs ressemblant à des canards ont attiré beaucoup d’attention.

(Ken Griffiths/Shutterstock)

Ces orchidées uniques qui semblent tout droit sorties d’un conte de fées produisent des fleurs violettes, rouge foncé et vertes qui fleurissent entre les mois de septembre et février. Connues scientifiquement sous le nom de Caleana major, ces plantes se trouvent dans les landes et les forêts du Queensland, de l’Australie-Méridionale, de la Tasmanie, de Victoria et de la Nouvelle-Galles du Sud.

Faisant allusion à la plante, qui atteint une hauteur de 50 cm avec des fleurs mesurant un peu plus de 1 cm seulement, Karen Groeneveld, qui supervisait une petite colonie de ces plantes en Nouvelle-Galles du Sud, a dit à ABC News : « Elle ressemble à un canard, elle est là, volant au-dessus du feuillage. C’est très emblématique. »

(G. : Capri23auto/Pixabay, Dr. : Anne Powell/Shutterstock)

On pense que ce genre d’orchidée monospécifique a été décrit pour la première fois par le botaniste Robert Brown en 1810. La description avait été publiée dans le Prodromus Florae Novae Hollandiae et Insulae Van Diemen. L’espèce est nommée en l’honneur de George Caley, un botaniste et explorateur anglais.

Cependant, selon le site Gardening Know How, cette plante a bien plus à offrir que son aspect fascinant. L’orchidée canard volant attire les mouches à scie mâles (symphytes). Pour les mouches à scie qui ne se méfient pas, ces fleurs ressemblent à une symphyte femelle. Une fois que ces insectes s’approchent du « bec » de la fleur, ils sont piégés dans un système qui les oblige à passer par l’endroit où se trouve le pollen avant de s’échapper.

(Anne Powell/Shutterstock)

Bien que la mouche à scie n’ait pas vraiment l’intention de jouer le rôle d’un pollinisateur, elle recueille une partie du pollen et le répand ailleurs, aidant ainsi involontairement la plante à survivre.

Malheureusement, il est assez rare d’apercevoir l’orchidée canard volant. Elle a été inscrite sur la liste des plantes vulnérables d’Australie en raison de la « destruction de l’habitat » et de la diminution du nombre de pollinisateurs essentiels.

Pour ceux qui aiment le jardinage et qui sont curieux de savoir s’ils pourraient cultiver l’orchidée canard volant dans leur jardin, le site Gardening Know How note que ces plantes ne sont pas disponibles sur le marché.

Plusieurs personnes qui ont tenté de les cultiver dans certaines régions en dehors du continent australien n’ont pas réussi, les plantes ont tendance à ne pas survivre. La croissance de l’orchidée canard volant dépend principalement d’un champignon que l’on ne trouve que dans son habitat naturel, qui est essentiellement les forêts d’eucalyptus du Sud et de l’Est de l’Australie. Les chercheurs pensent que le champignon aide l’orchidée à se protéger contre toute infection éventuelle et à maintenir la plante en bonne santé.

(Poyt448 Peter Woodard)

Bien qu’il semble difficile de cultiver ces plantes et que visiter son habitat naturel pour repérer ces belles fleurs puisse sembler plutôt fastidieux, il existe une façon de posséder une illustration de ces plantes uniques en souvenir pour toujours : un timbre-poste. En 1986, le gouvernement australien a commencé à produire des timbres-poste représentant l’orchidée canard volant.

Source : theepochtime.fr





Laisser un commentaire