Les actualités, astuces, blagues…de Quesako.

Tati ferme tous ses magasins sauf celui de Barbès



Sam,

Tati.fr

Il n’en restera plus qu’un. Fondée en 1948 par Jules Ouaki, l’enseigne Tati poursuit sa descente aux enfers. Treize magasins vont fermer et la centaine d’autres point de vente de l’enseigne de vêtements va passer sous pavillon Gifi, a annoncé Philippe Ginestet, le président du groupe GPG, propriétaire des deux marques.

Ces fermetures vont entraîner 189 suppressions de postes. À partir de 2020, « il ne restera qu’un seul Tati en France, celui de Barbès à Paris, a-t-il précisé au terme d’une réunion du comité central d’entreprise (CCE) du groupe.

Selon le patron de GPG, ces fermetures s’inscrivent dans une réorientation stratégique de l’entreprise. « Nous devons nous adapter pour repenser l’organisation globale du réseau du groupe GPG qui compte en tout 845 magasins et emploie 9 500 personnes », a-t-il expliqué.

Un PSE avec mesures de reclassement

En 2017, pourtant, lors du rachat des 109 magasins Tati, le fondateur des magasins Gifi s’était engagé à maintenir l’enseigne au vichy rose. Deux ans plus tard, il suit une démarche qui répond « à une logique économique et sociale de préservation des emplois ».

Selon lui, les tests démontrent que les magasins Tati déjà passés sous l’enseigne Gifi ont dégagé de meilleurs chiffres d’affaires. En 2018, les pertes de Tati ont été de l’ordre de l’ordre de 28 millions d’euros alors que, dans le même temps, Gifi a enregistré un chiffre d’affaires de 1,4 milliard d’euros, en croissance de 4,9 % par rapport à l’année précédente.

Pour les 189 suppressions de postes, un plan de sauvegarde de l’emploi sera mis en place avec des mesures de reclassement pour les salariés.

Source : Leparisien.fr





Laisser un commentaire