Les actualités, astuces, blagues…de Quesako.

Masque obligatoire ce lundi : amende de 135 euros en cas d’infraction



Sam,

Le port du masque sera sanctionné à partir de lundi 20 juillet et le montant de l’amende sera de 135 euros.

Shutterstock

Le gouvernement a tranché : omettre de porter un masque à partir de lundi dans tous les lieux publics clos pourra valoir une amende de 135 euros. Si le principe et la date de cette obligation étaient connus, face aux signaux d’un léger regain de l’épidémie de coronavirus, une incertitude courait sur la sanction en cas d’infraction.

La Direction générale de la Santé (DGS) l’a confirmé ce dimanche : « le non-respect de cette mesure pourrait être susceptible, comme c’est le cas dans les autres lieux où le port du masque est obligatoire, notamment les transports, d’une contravention de 4e classe », soit une amende forfaitaire de 135 euros.

Imposé à tous

Alors que les autorités considéraient il y a quatre mois comme « inutile » le port du masque pour les personnes n’étant pas malades, il est désormais imposé à tout le monde dans les « magasins de vente, centres commerciaux, administrations, banques et marchés couverts », a détaillé la DGS. Ces établissements s’ajoutent à la liste des lieux où le port du masque était déjà prévu pour lutter contre le virus Corona

Les salles de réunion et de spectacle, cinémas, restaurants, hôtels, salles de jeux, établissements d’enseignement, centre de vacances, bibliothèques, lieux de culte, établissements sportifs couverts, musées, gares et aéroports étaient en effet déjà concernés « parfois avec des règles spécifiques », rappelle la DGS.

Des contrôles inopinés

Selon le ministère de la Santé, des contrôles inopinés seront mis en place afin de faire respecter cette nouvelle règle dans tous les lieux concernés.

Le 14 juillet, Emmanuel Macron avait annoncé que l’obligation de porter un masque entrerait en vigueur le 1er août, mais la date a été rapidement avancée, face aux critiques des médecins qui alertent sur des « signaux faibles » de reprise de l’épidémie et le relâchement des mesures barrière.

Source : theepochtime.fr





Laisser un commentaire