Les actualités, astuces, blagues…de Quesako.

Le nouveau maire écologiste de Bordeaux veut supprimer le sapin de Noël qu’il accuse d’être « un arbre mort



Sam,

Le nouvel édile EELV de Bordeaux, Pierre Hurmic, a annoncé jeudi 10 septembre la suppression des sapins de Noël sur les places de la ville, les qualifiant d’«arbres morts» lors d’une conférence de presse.

Sapin décoré Shutterstock

Pierre Hurmic veut supprimer les sapins de Noël sur les places de Bordeaux, notamment sur celle du Pey Berland. Lors d’une conférence de presse de rentrée, le maire EELV a déclaré : « Nous ne mettrons pas d’arbres morts sur les places de la ville. » Il a rapidement ajouté : « Je garde souvenir de cet arbre mort qu’on faisait venir tous les ans… Ce n’est pas du tout notre conception de la végétalisation ». En guise de remplacement, les Bordelais auront droit à des «spectacles vivants ».

Pierre Hurmic a aussi dévoilé la future création d’une charte « des droits de l’arbre » qui sera adoptée d’ici la fin 2020. Il s’agira d’un « règlement de protection des arbres », dont certains se demandent jusqu’où va aller l’interdiction – comme le fait d’avoir des sapins de Noël chez soi en fin d’année.

Pour le président des Hauts-de-France Xavier Bertrand, « le sapin de Noël comme le Tour de France sont des traditions qui nous unissent ». Il fait référence bien évidemment à une autre annonce qui a fait polémique cette semaine, lorsque le nouveau maire EELV de Lyon Grégory Doucet a critiqué le Tour de France, comme un événement « machiste » et « pas écoresponsable. »

De même pour une ancienne élue de Bordeaux qui trouve cette décision « ridicule et caricaturale ». Elizabeth Touton a déclaré « Ce sapin faisait la joie des enfants et aucun ‘spectacle vivant’ ne reflétera aussi bien la magie de Noël. »

Le 11 septembre une pétition est lancée sur change.org« pour le maintien de ce sapin, symbole de tradition, de fête et de magie pour les petits comme les grands. Nous ne voulons pas que Bordeaux devienne une ville triste, en particulier lors des fêtes de fin d’année. »

Source : theepochtimes.fr





Laisser un commentaire