Les actualités, astuces, blagues…de Quesako.

Héros de quartier : Deux enfants ont été sauvés des flammes par leurs voisins



Sam,

Deux enfants ont été sauvés des flammes par leurs voisins

Le parisien.fr

À Grenoble, les habitants du quartier de la Villeneuve ont sauvé la vie de deux enfants qui se trouvait dans un immeuble en flamme.

Ce mardi 21 juillet vers midi, un drame a été évité à Grenoble. Dans un immeuble du quartier de la Villeneuve, une épaisse fumée noire sort des fenêtres d’un appartement. Des cris d’effroi fusent lorsque les habitants du quartier voient, 15 mètres plus haut, un enfant qui suspend un autre enfant plus jeune dans le vide.

Les voisins encouragent alors l’enfant à lâcher le plus petit, pour qu’ils le réceptionnent. Le petit fait une chute de 3 étages très impressionnante avant d’atterrir dans les bras des témoins. Quelques instants plus tard, le deuxième enfant se jette à son tour dans le vide, réceptionné par ces héros du quartier.

Ce sont deux frères de 3 et 10 ans, qui étaient chez eux lorsque le feu s’est déclaré ont été piégés par les flammes. Selon les pompiers, qui sont intervenus quelques minutes plus tard, les deux enfants s’en sont miraculeusement sortis indemnes. Ils ont fait un bref séjour à l’hôpital pour l’inhalation des fumées mais ils vont bien.

Héros de quartier

Les habitants du quartier racontent : « On leur a demandé de sauter et on les a réceptionnés », résume Athoumani Walid, qui a rattrapé un des deux enfants et dont l’avant-bras a été cassé par le choc. « C’est très violent, ça fait mal mais ce n’est pas ce qui compte. Ce qui compte ce sont les enfants, les vies qu’on a sauvées. Les blessures ça va passer, ça va guérir », poursuit le jeune homme.

« On s’est tous mis en dessous, il y en a un qui l’a rattrapé (le premier enfant, NDLR) et qui s’est jeté avec lui au sol », se souvient de son côté, Karim Meriche, qui a également contribué à sauver la vie de ces deux frères.

Pour le moment, les causes de l’incendie ne sont pas encore connues, et on ignore toujours où se trouvaient les parents au moment des faits.

Source : vonjour.fr





Laisser un commentaire